Faire une bonne première impression

Nous n’avons pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression. Cette impression est le fruit de notre communication non verbale. C’est ce que nous transmettons de nous involontairement, et cela avant même de dire bonjour, par notre démarche, notre attitude, notre regard…

Notre« gestuelle » trahit nos intentions, connaître son langage permet de mieux maîtriser sa communication et son image, de s’adapter à son interlocuteur et d’envisager son comportement prévisible.

L’étude de la CNV peut nous permettre de développer une aisance relationnelle et notre goût pour les autres. Il faut développer son sens de l’observation et son empathie afin d’éviter bien des « à priori ».

La communiation verbale (le sens des mots et l’intonation) est toujours accompagnée d’une communication non verbale : l’expression du visage, les gestes, les postures, le déplacement.

La première impression :

Le premier pas traduit l’initiative, le premier regard traduit l’émotion, le premier geste traduit l’intention, le premier sourire traduit la volonté, le premier mot enfin…

Les gestes d’ouverture :

Le visage détendu, le maintien souple, les gestes adaptés à l’autre. La voix grave, le débit modéré, l’articulation claire, l’amplitude mesurée. Le regard présent.

Les gestes qui rassurent et inspirent la confiance : 

  • une main tendue paume vers le haut
  • un objet tendu avec un regard franc
  • des bras que l’on décroise
  • sortir les mains de ses poches
  • un sourire sincère et bienveillant
  • une poignée de main consciente et mesurée
  • un visage dégagé (de la barbe, des lunettes, de la frange)
  • une question ouverte pour prouver son intérêt

Interpréter les gestes

L’évaluation : Cligner des yeux, la tête légèrement penchée. Se caresser le menton ou jouer avec ses lunettes. Hocher la tête, regarder obliquement ou avec insistance.

L’appréhension, la nervosité : poignée de main la paume vers le haut, se tordre les mains ou craquer ses doigts, s’agiter, avoir des tics et les poings serrés, garder la tête baissée et un minimum de contact, passer le poids du corps d’une jambe sur l’autre.

La domination, la puissance : long moment avant de répondre à un coup frappé à la porte,  mains sur les hanches, mains jointes, doigts croisés, main en clocher ( les pointes de doigt se touchent ), se pencher sur le bureau ou sur la table, regard perçant, droit dans les yeux de l’interlocuteur

Ennui, désintérêt : mettre la main devant la bouche, éviter le regard, faire des gestes incongrus, s’éloigner, détourner le corps en direction de la sortie, lancer des regards obliques ou des coups d’œil furtifs.

L’incertitude : se pince le haut du nez en fermant les yeux, tire sur son pantalon, fait les cent pas, met les doigts devant la bouche, nettoie ses lunettes, se mord les lèvres, se gratte la tête.

Le désaccord, la colère : a le rouge qui monte au visage, se pince les lèvre, lève le menton, croise les bras et les jambes, fronce les sourcils, passe le doigt sous son col.

Rédaction : Christine Cavel de Courcy – Fondatrice de l’institut de formation Egostyle

myConnectedCompany, c’est aussi l’excellence du service.
Avec l’aide d’Egostyle, nous avons créé myConnectedInstitute afin de former nos consultants au savoir-être et au savoir vivre. 

Tous les mois, retrouvez dans cette rubrique quelques conseils en image exclusifs !