Pour beaucoup d’entreprises, depuis le 11 mai, l’heure est à la reprise d’activité. Après avoir passé plus d’un mois en confinement, les dirigeants doivent préparer leurs espaces de travail. Afin de permettre aux collaborateurs de retourner au bureau en toute sécurité, de nouvelles Tendances Workspace apparaissent !

Le ministère du Travail a proposé un « protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la santé et la sécurité des salariés ». Dans ce document, il propose une « jauge » d’occupation maximale des locaux pour permettre d’évoluer en respectant les règles de distanciation physique : une surface de 4 m2 par salarié ne comprenant pas les meubles – bureaux, armoires –, mais aussi les zones de circulation et les espaces communs.

La reprise en ces temps de crise pousse donc à réaménager les locaux et notamment les bureaux. Ainsi, les entreprises mettent tout en œuvre pour éliminer les dangers en matière de santé et de sécurité.

Alors, quelles seront les tendances workspace après la crise ?

1 – La fin de l’open space, se réadapter à court terme ?

L’open space est devenu la tendance workspace la plus répandue à travers le monde. Durant ces dix dernières années, le nombre de mètres carrés par personne a considérablement diminué.  Si le degré d’ouverture varie d’une entreprise à l’autre, ces espaces ont cependant tendance à favoriser la circulation des agents pathogènes.

Avant de transformer totalement les bureaux, les entreprises vont devoir réaménager leurs environnements de travail. Ainsi, deux prescriptions se confrontent : l’une devra assurer les distanciations sociales et l’autre ralentir la densification des mètres carrées.

La méthode 6-feet Office

Le “6-Feet Office”, un concept de “distanciation by design” aide les entreprises à réorganiser la circulation des employés au sein des bureaux pour éviter trop de contacts. Afin d’encourager les salariés à se tenir à distance les uns des autres les bureaux sont espacés et des signaux visuels sont disposés un peu partout dans les locaux.

  • Des cercles dessinés sur la moquette permettent de s’assurer que chacun se tient à la bonne distance.
  • De flèches sur le sol invitent aussi les collaborateurs à emprunter les couloirs uniquement dans le sens des aiguilles d’une montre.

L’espace de travail selon Steelcase

De la même manière, Steelcase conseille de réorienter les postes pour éviter un agencement linéaire.

  • Par exemple, en pivotant les bureaux à 90 degrés afin de réduire les configurations en face-à-face.
  • Lorsque la distance minimale ne peut être respectée, il est possible de séparer l’espace en ajoutant des écrans, plantes vertes ou panneaux, devant, derrière ou sur les côtés.

2 – Repenser l’espace de travail à long terme

Télétravail : le “workspace at home”

La grande tendance workspace post-confinement, pourrait bien être de le supprimer définitivement ! Ou en tout cas, de le repenser chez soi…

La proximité des bureaux selon le modèle de l’open space semble peu adaptée à un monde post-confinement. Depuis le 17 mars dernier, le télétravail a été imposé dans l’urgence, en temps plein, sur l’ensemble de la semaine !

Il a été généralisé à l’ensemble des équipes et est accompli en confinement avec les autres membres de la famille ou de l’entourage. Les difficultés dans les entreprises ont donc été de plusieurs ordres, selon l’ANDRH. Notamment l’adaptation des outils d’échange à distance pour 58 % d’entre elles, ou le manque de matériel (46 %).

L’usage des workspaces pourraient ainsi s’amoindrir, restant néanmoins indispensables pour les entreprises et leurs collaborateurs. En effet, ils répondent avant tout au besoin de pouvoir se retrouver, interagir dans un même espace et bénéficier des services associés.

Ainsi, les entreprises vont rechercher des solutions pour limiter les rencontres dans leurs espaces.

Digitaliser les espaces

Afin de permettre aux employés de bénéficier des services de l’entreprise tout en limitant les interactions, l’innovation est privilégiée ! Des mobiliers connectés peuvent ainsi faire le lien entre les utilisateurs et le service RH ou la DSI.

myConnectedWall, par exemple, est une solution de casiers intelligents permettant de traiter les demandes de matériel des utilisateurs à distance. Ce mobilier autonome offre une solution logistique innovante et s’adapte à tous les espaces de travail. Les utilisateurs peuvent récupérer leur matériel en libre service, 24/7, sans avoir à rencontrer les techniciens informatiques.

L’avis de l’experte

Ainsi, les codes qui reposaient sur le coût de l’espace au mètre carré, doivent être repensés en mettant l’accent sur la flexibilité et la fluidité. La création d’une « infrastructure sociale », c’est-à-dire une gamme d’espaces et d’expériences qui façonnent nos interactions, permettra aux individus de nouer des liens et de renforcer la confiance mutuelle, laquelle stimulera à son tour la motivation de tous. L’espace de travail doit absolument contribuer au bien-être des employés, car leur sentiment de sécurité relève de dimensions physiques, cognitives et émotionnelles.

JulieDesigner d'espaces

Vous souhaitez repenser vos espaces de travail après la crise ?

Découvrez notre service Digital Space et profitez des conseils de notre Designer !