Comme chaque année se déroule début juin à San Francisco la WWDC, la semaine des développeurs Apple. C’est l’occasion pour Apple d’y présenter les nouveautés technologiques et les toutes dernières fonctionnalités qui émailleront les prochaines versions du logiciel système de leurs appareils.

I) Protection des données

Cette année Apple a mis les bouchées doubles pour attirer les professionnels et les développeurs avec notamment un leitmotiv sur la sécurité et la protection des données de ses utilisateurs. Cela implique plus de contrôle sur le partage de ses données, le blocage de la localisation à des applications tierces sans autorisation, l’utilisation de données anonymisées. Ils ont aussi mis à disposition une méthode pour « Se connecter avec son compte Apple » afin d’éviter l’éparpillement de vos données en vous connectant à l’aide d’un compte Google ou Facebook par exemple.

II) Nouvelles fonctionnalités

C’était l’occasion pour Apple de présenter les toutes nouvelles fonctionnalités qui seront prochainement implémentées sur leurs différents OS (iOS, iPadOS, WatchOS, tvOS). Voici quelques unes des nouveautés de chaque OS que les développeurs peuvent déjà tester pour en faire bénéficier leur logiciel via les versions beta.

iOS13:   le mode sombre, le support de la souris et du trackpad, la refonte de l’application Files pour monter media USB et disques réseau SMB, la gestion des comptes personnels et professionnels séparés, la lecture et la réponse aux messages reçus via Siri et AirPods, la mise à disposition des kits de développement RealityKit et ARKit 3 avec fonctions d’insertion et de Motion Capture, des modèles pour un développement plus facile d’interfaces via SwiftUI, des cartes plus détaillées et un mode LookAround (similaire au mode StreetView de Google) pour certains villes dans Plans, et bien d’autres améliorations dans la performance du système et des applications Mail, Siri, Photos, Homekit, Rappels et Messages…

iPadOS:  de nouvelles fonctionnalités multitâches, des widgets affichables sur l ‘écran d’accueil, plusieurs instances d’une application qui peuvent être lancées via un écran divisé, une fonction similaire à Exposé pour les fenêtres d’applications, une latence du crayon divisée par deux, des catalogues de polices, et une version spécifique du navigateur Safari avec son gestionnaire de
téléchargement.

WatchOS6: plus d’autonomie avec un AppStore et des applications désormais indépendantes de l’iPhone, un framework pour le développement d’interfaces sur Apple Watch, une API permettant le streaming audio à partir d’une connexion sans fil, des mémos vocaux, et des livres audio, un
sonomètre enregistreur, des réglages supplémentaires dans l’application de suivi santé…

macOS Catalina:  l’apparition d’une fonction isolant le système dans une partition en lecture seule,
l’utilisation de l’iPad comme second écran et surface tactile, l’environnement de développement
XCode pour porter plus aisément des applications iOS sur macOS, le verrouillage d’activation pour les
machines macOS équipées du processeur de sécurité T2, le relais de localisation via Bluetooth pour
retrouver son appareil perdu s’il n’est plus sur le réseau, la gestion du temps d’écran, la
synchronisation via le Finder (et non plus via iTunes), et l’évolution des applications comme par
exemple celles de l’interface de Photos, Notes et Rappels.

tvOS:  un support multi-utilisateurs avec recommandations personnelles liées, le support de
manettes Xbox et Playstation pour les services de jeux.

Evidemment la WWDC est aussi le moment où Apple dévoile au monde ses futurs produits/concepts avant qu’ils ne soient disponibles au grand public. Et ici, après avoir consulté il y a plus de deux ans les avis de ses clients professionnels pour mieux coller à ce qui serait pour eux le “Mac idéal”, Apple a frappé très fort en présentant du matériel très haut de gamme : le futur Mac Pro accompagné de son écran professionnel Pro Display XDR.

III) Futurs produits

 

Source: “https://www.cnet.com/pictures/pro-display-xdr/”

C’était donc l’année de la démesure pour Apple avec premièrement le nouveau Mac Pro affichant des caractéristiques sans précédent: une alimentation 1400W, un processeur jusqu’à 28 coeurs, 8 PCIe 16x, 2 Ethernet 10 Gb, 12 slots mémoire pour 1.5 To,  jusqu’à 4 cartes graphiques reliables, une carte accéleratrice permettant 3 flux 8k simultanés et finalement un système de refroidissement faisant appel à un boitier dont les options de mise en rack ou sur roulettes apportent un design rétro-futuriste que n’aurait peut-être pas renié Dieter Rams l’un des designers les plus influents l’équipe conceptrice d’Apple.

Pour accompagner une telle prouesse, il fallait forcément un écran sans compromis. Apple ne s’est pas raté en présentant le Pro Display XDR, un écran Rétina 6K haut de gamme pour les professionnels de l’image. Outre un design similaire pour sa grille de refroidissement, ses caractéristiques sont extrêmes:

  • Ecran IPS LCD 32 pouces Rétina 6k Dalle 6 016 x 3 384 pixels (6K), calibrée en usine.
  • Couleurs 10-bit, certification P3 et des tonnes de « modes de référence » par défaut.
  • Luminosité jusqu’à 1 000 nits constants (1 600 en mode boost pour travailler sur du HDR).
  • Revêtement anti-reflet et super revêtement anti-reflet « nano-texture glass »
  • Option True Tone pour la calibration dynamique en temps réel des couleurs.
  • Compatibilité HDR à rétro-éclairage par matrice Micro-Dimming de 576 leds.

Quant à la dalle anti-reflets nano texturée, le support ajustable, ou l’adaptateur VESA ce seront des options, et parfois même coûteuses…mais il faut juste rappeler que les produits existants aujourd’hui dans la concurrence ne le sont pas moins.