La crise sanitaire liée au coronavirus a profondément modifié notre rapport à l’espace en entreprise. Dans notre dernier article, nous étudions les nouvelles tendances émergentes post confinement.  Cependant, à l’heure où Paris et l’Ile de France sont enfin passés “en zone verte” de déconfinement, il devient urgent de repenser les aménagements. 

L’open space fut longtemps en vogue, permettant d’optimiser l’espace et le coûts. A l’aube de la nouvelle ère de “distanciation sociale” il est temps de trouver de nouvelles solution d’aménagement !

Alors, comment transformer l’open space facilement ?

L’enjeu est double pour les entreprises : en plus de respecter les nouvelles règles sanitaires pour protéger les salariés, il va falloir renforcer leur sentiment de sécurité. Si les entreprises souhaitent accélérer leurs activités pour rattraper les sommes perdues pendant le confinement, les équipes ne peuvent pas être 100% efficaces lorsque leur environnement de travail n’est pas optimal.

1 – Entre télétravail et open space : le flex-office

Le confinement a forcé beaucoup d’entreprises au télétravail. Cependant, en période de déconfinement, les directeurs cherchent à savoir si leurs bureaux améliorent l’efficacité des équipes.

Ainsi, lorsque l’on demande aux Français ce qui leur manque le plus quand ils travaillent à distance, c’est l’émulation collective émanant d’un espace de travail dynamique (43%) qui apparaît en première position. Et ce devant le fait de pouvoir échanger facilement avec ses collègues (35%).

En transformant l’open space en flex-office, ou “bureau flexible”, les sociétés offrent l’opportunité aux salariés de choisir où et comment ils souhaitent travailler. Ils peuvent ainsi se déplacer librement en fonction de leur tâche. Venir sur site pour faciliter les échanges avec les collègues, ou travailler à la maison si nécessaire.

Mais cette approche ne suscite pas l’unanimité des salariés, loin de là. Le bureau étant souvent considéré comme un espace personnel, ne pas en avoir un attitré peut être mal vécu et l’efficacité s’en ressent.

Photo : Kinnarps

L’open space par Nicolas Laisné

Le projet architectural est fondé sur la flexibilité des lieux de travail.
L’organisation habituelle d’un immeuble de bureaux est ici inversée. Les circulations traditionnellement disposées au cœur du bâtiment sont transposées sur la façade, de manière verticale, avec une ouverture totale sur l’espace public.
L’absence de circulations à l’intérieur libère de vastes plateaux de bureaux traversants, totalement aménageables par les entreprises. Les architectes ont imaginé un environnement de travail adapté au climat méditerranéen, avec des balcons conçus pour travailler dehors et des façades végétales.

2 – Transformer l’espace selon ses besoins : l’activity-based office

En terme d’espace de travail, difficile donc de faire l’unanimité. Selon sa fonction au sein de l’entreprise, chaque équipe a ses propres usages. Conformément à son tempérament, chaque employé a ses préférences.

Certains sont nomades, ou au contraire sédentaires, d’autres sont très créatifs et ont besoin de beaucoup d’espace et de lieux atypiques.

Ainsi, on pourrait imaginer le retour des bureaux individuels, adaptés à chaque profil d’utilisateur et à chaque fonction. Il peut s’agir parfois de bureaux classiques, de salles équipées de canapés et de poufs ainsi que d’espaces réservés à la production ou encore à la créativité.

Les équipes très nomades comme les forces commerciales quant à elles, n’ont besoin de revenir dans les locaux de leur entreprise que pour sociabiliser.

Cependant, cette solution serait très coûteuse, d’autant plus que la plupart des salariés ne veulent pas retourner en bureau fermé.

Photo : Kinnarps

L’activity-based office ou “bureau par activité” se présente comme une solution idéale. On conçoit les espaces en se basant sur leur fonctionnalité plutôt que leur occupation.
Des zones d’activité très modulables sont imaginées de manière éphémère pour un usage optimal.

Avec l’activity-based office, pas de centralisation : on donne une limite de surface à une équipe donnée, et ils l’aménagent eux-mêmes selon leurs besoins.

Dans une optique de co-construction et par un jeu d’intelligence collective, on arrive à transformer l’open space de manière innovante. Par exemple, en découpant l’espace en plusieurs parties : une zone de concentration (où l’on se rend pour produire, uniquement), un espace collaboration, un lieu plus convivial.

En terme de bureaux, cela donne des espaces modulables, pouvant être transformés facilement et pourvus de technologies innovantes (solutions sans contact, commandes vocales…).

3 – Dématérialiser les services de l’entreprise

L’entreprise d’après la crise sera définitivement agile. Que l’on choisisse le “flex office” ou “l’activity-based office”, il devient essentiel de repenser les espaces dédiés aux services internes tels que les Ressources Humaines ou le Service Informatique.

L’objectif est de limiter les déplacement des équipes tout en maintenant la qualité de service. Ainsi, les entreprises devront se tourner vers des solutions hautement connectées pour se rendre disponibles partout, tout le temps.

Depuis déjà plusieurs années, myConnectedCompany crée des produits innovants afin de proposer de nouveau canaux de distribution pour les services de l’entreprise.

L’espace multi-services : myConnectedLounge

Parce qu’il est essentiel de maintenir une relation de qualité entre les services internes et les collaborateurs, nous avons créé un produit dédié.

myConnectedLounge est pensé pour rationaliser le nombre d’intervention de l’utilisateur et optimiser son expérience lorsqu’il rentre en contact avec un service interne. Grâce à sa taille, ce mobilier connecté garanti une même qualité de service sur tous les sites des entreprises. RH, IT, Formation… ils sont désormais accessibles sans contraintes horaires ou physiques.

myConnectedLounge

Les entreprises doivent davantage penser leurs espaces de travail comme des lieux de vie et s’inspirer de ce qui se fait à la maison. En télétravail, on apprécie de passer d’une pièce à l’autre tout au long de la journée. Commencer debout dans la cuisine pour organiser sa journée, s’asseoir à son bureau pour se concentrer, s’allonger sur le canapé pour favoriser la créativité, marcher sur le balcon pour parler au téléphone.

Frank ZornFondateur de Deskeo.

Vous souhaitez transformer votre open space après la crise ?

Découvrez notre service Digital Space et profitez des conseils de notre Designer !

contactez-nous